SITUATION ALARMANTE DANS LES EHPAD La conférence de presse nationale commune qui...

, par Udfo33

La conférence de presse nationale commune qui s’est tenue le jeudi 19 octobre, en présence de nombreux médias de la presse écrite et audiovisuelle a permis de présenter cette initiative tout à fait exceptionnelle, réunissant cinq syndicats et l’Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA).

Dans un contexte de « réforme structurelle » du financement des EHPAD, unanimement rejetée, de multiplication de mobilisations et de grèves depuis plusieurs mois, dans les établissements publics et privé, il s’agissait de rendre public le courrier commun au Président Macron afin qu’il reçoive en urgence une délégation.

Tout au long de la conférence de presse, les intervenants ont insisté sur la situation dans les EHPAD au bord de l’explosion, en donnant de nombreux exemples. Ils ont aussi argumenté les revendications qui figurent dans la lettre au président de la République :

- Mettre fin à l’application de la réforme de la tarification et aux décrets de décembre 2016 visant à réduire les budgets de nombreux établissements avec des conséquences en termes de réductions d’effectifs

- Maintenir et pérenniser tous les postes, notamment ceux occupés jusque-là par les contrats aidés car ils répondent à de réels besoins ; ouvrir aux salariés concernés les formations qualifiantes correspondant aux fonctions effectuées

- Mettre en place dans les meilleurs délais les ratios de personnels préconisés dans le cadre du Plan Solidarité Grand Age 2007-2012

- Renforcer la formation et la promotion professionnelle en établissement et à domicile car la qualité de vie et le respect des personnes âgées fragilisées ne peut passer que par la qualité des conditions de travail et le respect des salariés

Dans ses interventions, FO, après s’être félicitée de cette initiative très importante a expliqué que la convergence tarifaire avait pour but de contenir l’évolution des dépenses et donc de réduire les effectifs déjà insuffisant, alors que dans le même temps le gouvernement supprimait des milliers de contrats aidés. FO a indiqué que la Ministre de la Santé recevrait le secrétariat fédéral le lundi 23 octobre, ce qui permettra de porter les revendications sur les EHPAD.

FO a annoncé la conférence nationale pour la défense des EHPAD convoquée le 16 novembre par la Fédération, qui réunira d’ores et déjà plus de 300 délégués des EHPAD. Si le gouvernement ne répond pas aux revendications et en premier lieu sur le retrait de la réforme de la tarification et s’il ne met pas en place les conditions qui permettent de réaliser le ratio de « un agent pour un résident », préconisé dans le Plan Solidarité Grand Age (PSGA), alors la question du rapport de force par l’organisation d’une grève, le même jour, dans tous les EHPAD serait posée.

A l’issue de la conférence de presse, les organisateurs ont convenu de se revoir dans une quinzaine de jours si aucun rendez-vous n’était programmé avec l’Elysée.