« Très forte mobilisation contre la réforme du code du travail »

, par Udfo33

« Très forte mobilisation contre la réforme du code du travail »

« Un imposant cortège s’est élancé de la place de la République à 11 h 30 ce mardi. »

« La mobilisation rencontre un vrai succès à Bordeaux et semble très importante malgré la pluie, remplissant toute les rues de la place de la République jusqu’à Mériadeck »

sur site sudouest.fr, publié en ligne le 12 septembre 2017)

N’en de plaise au gouvernement Macron-Philippe, la mobilisation est bien là !

A Bordeaux, près de 12 000 manifestants salariés, retraités, salariés privés d’emploi, jeunes ont défilé sur un parcours qui a dû être rallongé du fait de l’importance du cortège.

La banderole de tête -UD CGT 33, UD FO 33, FSU 33, Solidaires 33, FSU 33, UNEF 33, UNL 33- annonçait la couleur en affichant les revendications :

Pour le progrès social

Non aux régressions sociales, Assez d’austérité

Retrait des ordonnances Macron

La quasi-totalité des syndicats FO de la Gironde des secteurs privé et public étaient là regroupés dans le cortège FO derrière la banderole de l’ UD FO 33 et le camion FO. Nos militants, nos adhérents actifs, privés d’emploi et retraités ont répondu massivement présents, conscients de l’importance des attaques. Ils étaient près de 1 500 dans notre cortège.

Pour l’UD FO 33 les revendications sont claires :

- Retrait des ordonnances travail ;

- abrogation des lois El Khomri et Rebsamen ;

- Augmentation des salaires et du point d’indice, stop aux suppressions de postes ;

- Pas un salarié en contrat aidé au chômage, transformation de leur contrat en véritables emplois.

Alors le Président de la République peut nous traiter de « fainéants », de « ceux qui ne sont rien », d’ « illettrés », nous avons bien compris que les ordonnances Macron, c’est la continuité de la loi El Khomri.

C’est bien la poursuite des politiques de contre réformes.

Concernant les ordonnances, la confédération FO indique a juste titre que nombre d’éléments constituent aujourd’hui une régression sociale. Notre confédération a annoncé qu’elle votera contre les ordonnances dans les instances de consultation. FO garde le cap des revendications.

Philippe MANO Secrétaire Général de l’UD FO Gironde

Bordeaux, le 13 septembre 2017

Tract sous format PDF en pièce jointe